La commission de documentation de l’Alliance Scolaire s’est déroulé le vendredi 22 juillet dans la salle de réunion du village 3 du centre culture Jean-Marie Tjibaou. Tous nos documentalistes en poste étaient présents à cette commission.

EtablissementNomPrénom
Collège Boaouva KalebaHmaeJade
Collège HnaizianuWahmetuMonique
Collège TaremenSioremuNicole
Collège HavilaForrestCaiö
Collège BagandaHadjukAlydie
Collège Eben-EzaVincensSabine
Collège Dö MwàHmejIllicht
Collège et lycée Do NevaCamilleStéphane
Lycée Do KamoColletDaniel

La commission a abordé différents points dont les éléments les plus importants sont contenus dans le diaporama suivant.

1. Progression commune à l’ASEE | collèges (cycles 3 et 4)

Avant de mettre en place une progression commune pour tous les collèges de l’ASEE, nous avons fait un tour de table nous permettant de savoir quelles étaient les heures de cours de documentation dispensées dans tous nos établissements.

Etablissement6e4e3eTotal
Do Neva0111.53.5
Boaouva Kaleba100.512.5
DÖ Mwà 10.5113.5
Havila10.5102.5
Baganda11103
Eben Eza11114
Taremen0.50.5001
Hnaizianu11002

1 heure de cours de documentation en classe de 6èmeAu regard de cette disparité, nous avons tenu à unifier nos pratiques en laissant une certaine liberté à chaque établissement. Ainsi pour 2020, nous aimerions que soit appliquées les règles suivantes :

  • 2 heures de cours de documentation en cycle 4 réparties en fonction des organisations de chaque établissement

De manière symbolique et en cumulant ces trois heures de cours durant les 4 années de collège, nous obtenons un nombre d’une centaines d’heures de cours de documentation. Cela permet de savoir que nous avons un objectif 100 facile à mémoriser.

Il est à noter que les enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) font varier les temps de présence des élèves dans les centres de documentation. Ceci a également une conséquence sur le point suivant : la répartition des items à évaluer durant les 4 années du collège.

Dans le but de proposer une progression commune pour tous nos collèges, nous nous sommes appuyés sur la décision de notre service psychopédagogique de nous limiter aux grilles de compétences par matière. Afin de ne pas créer de nouveaux éléments et de nouveaux items, nous avons utilisé les items de la matière non attribuée de l’Education aux médias et à l’information (EMI). Pour la classe de 6e, nous avons décidé de créer notre propre grille reprenant des éléments de la grille du cycle 4 (5e, 4e, 3e).

La règle est la suivante, même si elle pose des problèmes ; il faut autant que faire peut évaluer trois fois un item durant la scolarité de l’élève (dans le bloc de 100 heures de notre objectif 100). Ainsi, la compétence Utiliser des dictionnaires et encyclopédies sur tous supports est évaluée en 6e pour un élève donné. Si son niveau de maîtrise n’est pas satisfaisant (Maîtrise insuffisante, rouge), il faut pouvoir lui donner une deuxième, voire une troisième chance de passer à une maîtrise fragile, satisfaisante ou experte).

Vous pouvez consulter et télécharger au format Excel la liste des items et éléments retenus : Fichier Excel des items | Progression commune ASEE Collège

Le tableau suivant indique les items à évaluer par niveau. Pour la classe de 6e, il faudra créer une matière documentation avec les 10 items retenus par les membres de la commission. Encore une fois, ce travail d’harmonisation permet de fixer un cadre que chacun peut adapter en fonction de ces besoins, de ses ressources et du projet pédagogique propre à son établissement.

NiveauElément ou Item à évaluer
6eUtiliser les médias et les informations de manière autonome
6eUtiliser des dictionnaires et encyclopédies sur tous supports
6eExploiter le centre de ressources comme outil de recherche de l’information
6eAvoir connaissance du fonds d’ouvrages en langue étrangère ou régionale disponible au CDI et les utiliser régulièrement
6eUtiliser les genres et les outils d’information à disposition adaptés à ses recherches
6eDécouvrir comment l’information est indexée et hiérarchisée, comprendre les principaux termes techniques associés
6eExploiter les modes d’organisation de l’information dans un corpus documentaire (clés du livre documentaire, rubriquage d’un périodique, arborescence d’un site)
6eAcquérir une méthode de recherche exploratoire d’informations et de leur exploitation par l’utilisation avancée des moteurs de recherche
6eExploiter l’information de manière raisonnée
6eDistinguer les sources d’information, s’interroger sur la validité et sur la fiabilité d’une information, son degré de pertinence
6eCompétences CDI ASEE
6eMaîtriser les fondamentaux de l'identité numérique
6eConnaître les règles de savoir vivre dans le centre de documentation (règlement intérieur du CDI)
5eUtiliser les médias et les informations de manière autonome
5eUtiliser des dictionnaires et encyclopédies sur tous supports
5eUtiliser des documents de vulgarisation scientifique
5eExploiter le centre de ressources comme outil de recherche de l’information
5eAvoir connaissance du fonds d’ouvrages en langue étrangère ou régionale disponible au CDI et les utiliser régulièrement
5eUtiliser les genres et les outils d’information à disposition adaptés à ses recherches
5eDécouvrir comment l’information est indexée et hiérarchisée, comprendre les principaux termes techniques associés
5eExploiter les modes d’organisation de l’information dans un corpus documentaire (clés du livre documentaire, rubriquage d’un périodique, arborescence d’un site)
5eClasser ses propres documents sur sa tablette, son espace personnel, au collège ou chez soi sur des applications mobiles ou dans le « nuage ». Organiser des portefeuilles thématiques
5eAcquérir une méthode de recherche exploratoire d’informations et de leur exploitation par l’utilisation avancée des moteurs de recherche
5eUtiliser les médias de manière responsable
5eComprendre ce que sont l’identité et la trace numériques
5eSe familiariser avec les notions d’espace privé et d’espace public
5ePouvoir se référer aux règles de base du droit d’expression et de publication en particulier sur les réseaux
5eProduire, communiquer, partager des informations
5eUtiliser les plates formes collaboratives numériques pour coopérer avec les autres (Projets dans l’établissement)
5eParticiper à une production coopérative multimédia en prenant en compte les destinataires (Projets dans l’établissement + Folios)
5eS’engager dans un projet de création et publication sur papier ou en ligne utile à une communauté d’utilisateurs dans ou hors de l’établissement qui respecte droit et éthique de l’information
4eUtiliser les médias et les informations de manière autonome
4eUtiliser des documents de vulgarisation scientifique
4eAvoir connaissance du fonds d’ouvrages en langue étrangère ou régionale disponible au CDI et les utiliser régulièrement
4eSe familiariser avec les différents modes d’expression des médias en utilisant leurs canaux de diffusion
4eUtiliser les genres et les outils d’information à disposition adaptés à ses recherches
4eExploiter les modes d’organisation de l’information dans un corpus documentaire (clés du livre documentaire, rubriquage d’un périodique, arborescence d’un site)
4eClasser ses propres documents sur sa tablette, son espace personnel, au collège ou chez soi sur des applications mobiles ou dans le « nuage ». Organiser des portefeuilles thématiques
4eAdopter progressivement une démarche raisonnée dans la recherche d’informations. Adopter progressivement une démarche raisonnée dans la recherche d’informations
4eExploiter l’information de manière raisonnée
4eDistinguer les sources d’information, s’interroger sur la validité et sur la fiabilité d’une information, son degré de pertinence
4eApprendre à distinguer subjectivité et objectivité dans l’étude d’un objet médiatique
4eDécouvrir des représentations du monde véhiculées par les médias (localisation : radios)
4eS’interroger sur l’influence des médias sur la consommation et la vie démocratique
4eUtiliser les médias de manière responsable
4eComprendre ce que sont l’identité et la trace numériques
4eSe familiariser avec les notions d’espace privé et d’espace public
4ePouvoir se référer aux règles de base du droit d’expression et de publication en particulier sur les réseaux
4eSe questionner sur les enjeux démocratiques liés à la production participative d’informations et à l’information journalistique
4eProduire, communiquer, partager des informations
4eUtiliser les plates formes collaboratives numériques pour coopérer avec les autres (Projets dans l’établissement)
4eParticiper à une production coopérative multimédia en prenant en compte les destinataires (Projets dans l’établissement + Folios)
4eS’engager dans un projet de création et publication sur papier ou en ligne utile à une communauté d’utilisateurs dans ou hors de l’établissement qui respecte droit et éthique de l’information
4eDistinguer la citation du plagiat. » Distinguer la simple collecte d’informations de la structuration des connaissances
3eUtiliser les médias et les informations de manière autonome
3eUtiliser des documents de vulgarisation scientifique
3eSe familiariser avec les différents modes d’expression des médias en utilisant leurs canaux de diffusion
3eUtiliser les genres et les outils d’information à disposition adaptés à ses recherches
3eClasser ses propres documents sur sa tablette, son espace personnel, au collège ou chez soi sur des applications mobiles ou dans le « nuage ». Organiser des portefeuilles thématiques
3eAcquérir une méthode de recherche exploratoire d’informations et de leur exploitation par l’utilisation avancée des moteurs de recherche
3eAdopter progressivement une démarche raisonnée dans la recherche d’informations. Adopter progressivement une démarche raisonnée dans la recherche d’informations
3eExploiter l’information de manière raisonnée
3eDistinguer les sources d’information, s’interroger sur la validité et sur la fiabilité d’une information, son degré de pertinence
3eS’entrainer à distinguer une information scientifique vulgarisée d’une information pseudo-scientifique grâce à des indices textuels ou paratextuels et à la validation de la source
3eApprendre à distinguer subjectivité et objectivité dans l’étude d’un objet médiatique
3eDécouvrir des représentations du monde véhiculées par les médias (localisation : radios)
3eS’interroger sur l’influence des médias sur la consommation et la vie démocratique
3eUtiliser les médias de manière responsable
3eSe questionner sur les enjeux démocratiques liés à la production participative d’informations et à l’information journalistique
3eProduire, communiquer, partager des informations
3eUtiliser les plates formes collaboratives numériques pour coopérer avec les autres
3eParticiper à une production coopérative multimédia en prenant en compte les destinataires
3eS’engager dans un projet de création et publication sur papier ou en ligne utile à une communauté d’utilisateurs dans ou hors de l’établissement qui respecte droit et éthique de l’information
3eDistinguer la citation du plagiat. » Distinguer la simple collecte d’informations de la structuration des connaissances

2. Budget CDI

Comme chaque année, la question budgétaire est très sensible, il a semblé au membres de la commission de fixer de nouveau certaines règles permettant d’obtenir des moyens décents. Il sera important de faire en premier un état des lieux concernant nos CDI. En effet, cela permettra de bien identifier les besoins en investissement et en fonctionnement.

L’état des lieux devra pour chaque établissement contenir les éléments suivants :

Nombre d’élèves scolarisés

  • Surface du CDI
  • Nombre de tables et de chaises (places assises)
  • Présence d’un espace lecture
  • Présence d’un espace de travail pour les groupes
  • Présence d’un espace orientation (avec le matériel idoine : présentoir)
  • Présence d’un espace informatique
  • Nombre d’ordinateurs pour les élèves
  • Accès à une impression des documents (externe ou interne)
  • Connexion à Internet
  • Nombre de livres (ensemble du fonds)
  • Nombre de livres de fiction jeunesse
  • Nombre de bandes dessinées
  • Logiciel de documentation
  • Vidéoprojecteur
  • Nombre d’abonnements à des périodiques (budget de ces abonnements)
  • Budget alloué en 2019

Cet état des lieux se fera via un formulaire en ligne accessible à cette adresse : formulaire d’état des lieux du CDI.

Pour le budget de fonctionnement, il faut que celui-ci soit obligatoirement inclus dans le budget prévisionnel présenté à la direction en fin d’année. Pour avoir une idée (très vague car les coûts sont différents notamment dans l’acquisition des livres), on peut se référer à ce document (voir le chapitre Financement du CDI) : Fonctionnement des CDI (site Savoirs CDI)

Dans la réflexion menée concernant nos budgets, une proposition de l’animation serait de privilégier pour certains établissements l’achat de liseuses qui permettrait de fournir des milliers de livres à nos élèves à moindre coût (notamment pour les classiques tombés dans le domaine public).

Au jour de la rédaction de ce compte rendu, Amazon propose sa liseuse Kindle reconditionnée au prix de 80 euros (9 500 francs XPF).

3. Progiciels utilisés

Pour tous les CDI, l’utilisation des progiciels suivants est constatée :

Gestion du fonds documentaire :

  • BCDI pour Do Kamo, Taremen, Hnaizianu, Havila, Baganda et Do Neva
  • PMB pour les autres

L’utilisation de PMB est gratuite et permet aux petits établissements de ne pas avoir à investir dans BCDI. Si un jour, les finances de l’ASEE le permettent, il faudra unifier nos pratiques. Dans ce cas BCDI sera indiqué. En l’occurrence, les bases PMB sont hébergées sur l’espace Ionos de l’animateur de lettres, ce qui est très économiques et permet d’avoir les fonds en ligne. Exemples : PMB de Dö Mwà, PMB de Boaouva Kaleba, PMB d’Eben Eza.

Pour la gestion de leurs différents parcours (civique, artistique, professionnel), les élèves vont utiliser deux solutions :

  • Folios qui est la plateforme de l’Education nationale
  • GSUITE for Education qui est la solution de Google pour les écoles

Nous avons décidés de privilégier Folios pour les parcours orientations, par contre pour la facilité d’utilisation et l’ancienneté de la solution, nous continuons à utiliser l’espace (illimité) lié à chaque adresse @asee.nc.

Pour les sites Internet, les sites les plus actifs sont du ressort des documentalistes. Ainsi, sur le site de Do Kamo, Daniel Collet a publié 422 articles, 130 pages et sa bibliothèques de médias contient plus de 5 000 éléments. Ainsi les articles publiés sur le site de Do Kamo totalisent plus de 1 million de vues avec en vedette, les séquences de français de Lionel Hottin qui ont été consultées plus de 655 000 fois. (Article le plus consulté sur La Boétie). Pour les formations approfondies ou les remises à jour de WordPress, l’animation de lettres propose que les documentalistes le consulte pour des formations personnalisées en utilisant Teamviewer ou Chrome remote desktop (désolé pour les anglicismes).

Pour finir sur le domaine numérique, l’animateur de lettres a rappelé que les documentalistes devraient communiquer sur Eduthèque qui permet aux enseignants avec leur adresse académique de profiter gratuitement (en diffusion continue ou en téléchargement) de milliers de ressources pédagogiques (celles du site.tv par exemple). Voici les liens utiles à diffuser :

4. Formations et commissions 2020

Pour 2020, il a été décidé que la date suivante serait celle de notre commission : lundi 27 avril 2020. Dans l’idéal, les documentalistes aimeraient profiter de leur voyage sur Nouméa pour ramener les exemplaires de journaux et magazines leur servant à organiser la semaine de la presse. Cela nous permettra également de partager sur l’organisation de cette semaine de la presse qui rencontre toujours autant de succès dans nos établissements.

Daniel Collet a précisé que nous devions également penser à l’intervention des documentalistes dans la préparation à l’oral de nos élèves (nouveau brevet, épreuves du baccalauréat). Même si les documentalistes doivent être partie prenante de cette préparation, il est important de rappeler que c’est l’ensemble de l’équipe pédagogique qui doit se mobiliser pour ces entraînements aux épreuves orales qui sont indispensables.

Concernant l’Attestation scolaire de sécurité routière (ASSR), la commission tient à rappeler que ce n’est pas obligatoirement la ou le documentaliste qui doit prendre en charge cette formation. Il faut profiter de nos volontaires du service civique pour leur donner cette mission qu’ils remplissent dans de nombreux établissements : Hnaizianu, Eben Eza, Havila, etc.

5. Intégration des compétences CDI ASEE dans PRONOTE

Afin d »intégrer les items 6e choisis par les documentalistes de l’ASEE dans PRONOTE, il suffit de suivre la procédure suivante dans le client PRONOTE (réservé à l’administrateur) :

1ère étape : création de la grille CDI dans la liste des grilles par matières de votre PRONOTE (cycle 3)

  1. Identifiez-vous sous PRONOTE en tant que SPR (superviseur)
  2. Sélectionnez l’onglet Compétences
  3. Sélectionnez l’icône Grilles par matières dans le sous-onglet Grilles
  4. Sélectionnez Cycle 3 dans la liste Grilles par matière (très important)
  5. Sélectionnez Ajouter une grille
  6. Dans la fenêtre qui s’affiche, sélectionnez CDI (vous aurez auparavant vérifié que cette matière est présente dans l’onglet Ressources/Matières
  7. Cliquez sur Valider pour faire apparaître la matière CDI dans la liste des libellés
  8. Cliquez sur la colonne Classes évaluées, choisissez 6EME et validez votre choix

Seconde étape : Importation des compétences ASEE dans la grille CDI créée lors de l’étape précédente

  1. Télécharger le fichier suivant : 2019_competences_ASEE_6eme_CDI
  2. Ouvrez ce fichier et copiez l’ensemble de son contenu (Ctrl + A et Ctrl + C)
  3. Cliquez droit dans la fenêtre CDI – Compétences travaillées de votre PRONOTE et sélectionnez Importez depuis le presse-papier (ou Ctrl + V)
  4. Dans la fenêtre qui s’affiche :
    1. Sélectionnez l’option Point Virgule
    2. Pour la première colonne, sélectionnez Compétence en cliquant sur la pointe de flèche orientée vers le bas
    3. Pour la deuxième colonne, sélectionnez Item d’une compétence
    4. Pour la troisième colonne, sélectionnez Domaines du socle
    5. Cliquez sur Importer

Les items apparaissent sous trois compétences :

  • Utiliser les médias et les informations de manière autonome (5 items)
  • Exploiter l’information de manière raisonnée (1 item)
  • Compétences CDI ASEE (2 items)

Ce sont ces 3 élements et 8 compétences que les documentalistes devront évaluer durant l’année de 6e.

 

Cette première commission de l’année 2013 était animée par Michel Malgouzou (Animation de lettres, direction) et s’est déroulée le jeudi 7 novembre 2013. Les documentalistes présents à cette commission étaient les suivants : Alydie Hajduk (Collège Baganda), Monique Wahmetu (Collège et lycée agricole Do Néva), Sabine Vincens (Collège Eben Eza), Caiö Forrest (Collège Havila); Nicole Sioremu (Collège Taremen) et Daniel Collet (Lycée Do Kamo).

 

Daniel Collet, Sabine Vincens, Alydie Hajduk, Monique Wahmetu et Caiö Forrest

Daniel Collet, Sabine Vincens, Alydie Hajduk, Monique Wahmetu et Caiö Forrest

A. Etat des lieux et projets 2013

Havila
Le CDI s’est agrandi cette année (une demande datant de plus de dix ans). De plus, 10 nouveaux postes informatiques ont été installés (Net Computing avec la société Sharp : un poste maître pour 4 stations élèves). Ces investissements ont été la priorité budgétaire de cette année.

http://www.havila.nc/2012/03/renovation-et-agrandissement-du-cdi-de-havila/

La priorité de l’année prochaine sera  mise sur les achats de ressources documentaires. En 2015, le CDI commencera à renouveler son fonds de bandes dessinées.


Pour l’organisation matérielle, l’utilisation des couleurs du toucan a été adoptée (sur les conseils entre autres de la chargée de mission du Vice-rectorat). Pour les documents néo-calédoniens, le choix s’est porté sur la règle suivante : NC suivi de la cote.  (Exemple : pour une pièce de théâtre de Pierre Gope, la cote est la suivante : NC-T-GOP (Le T indiquant une pièce de théâtre).

toucan

Cliquez sur l’image pour l’agrandir


Pour les livres de fiction, les initiales R (Roman), C (Conte), T (Théâtre), BD (Bandes dessinées) sont utilisées alors que la classification Dewey est préférée pour les livres documentaires.

Taremen
Cette année, les activités des clubs de lecture ont été moins importantes que les années précédentes.  Le plus gros du travail a été réalisé pour les recherches liées aux itinéraires de découverte (IDD) et la préparation de l’oral de l’histoire des arts (HdA). La documentaliste de Taremen regrette –ceci est un sentiment partagé par nombre de ses collègues- que les enseignants n’effectuent que peu de travail préparatoire avec elle. La tendance est d’envoyer les élèves sans qu’il y ait eu une concertation avec la documentaliste sur les ressources du CDI. L’installation de 4 postes élèves reliés à Internet cette année va cependant changer cet état de fait étant donné que les ressources documentaires ne seront plus limitées au seul fonds imprimé.


Les opérations Livre, mon ami et la Semaine de la presse ont été reconduites et appréciées.

En 2014, le CDI devrait voir enfin son agrandissement réalisé ; la salle informatique attenante devant être déménagée, elle permettra d’accueillir cet agrandissement demandé depuis plus de 15 ans –L’animation pédagogique de lettres a fait trouvé l’artisan prêt à réaliser ces travaux ; tout est en attente de validation de la part de la direction de l’ASEE.

Do Neva
A Do Neva, le CDI est très occupé toute l’année dans l’accompagnement des recherches des élèves du lycée agricole qui sont sans arrêt sollicités par leurs enseignants pour effectuer des recherches documentaires. D’autres moments clés en 2013 ont été les suivants :

  • L’organisation de la semaine de la presse
  • La commémoration des événements d’Ouvéa
  • La semaine de la citoyenneté

Pour 2014, un projet ambitieux de couverture WIFI a été lancé par le lycée agricole, ce qui permettra d’améliorer les recherches dans tous les secteurs de l’établissement. L’animation de lettres préconise cependant qu’une partie des fonds reçus soit réservée à l’achat de nouveaux postes fixes pour le CDI car le parc existant est vieillissant.


Pour 2014, le départ de l’actuelle documentaliste posera le problème de la transmission des bonnes pratiques qui font du CDI de Do Neva l’un des centres névralgiques du groupement scolaire de Do Neva.

Eben Eza
Le CDI d’Eben Eza fonctionne de manière satisfaisante avec cependant un problème majeur : la quasi-absence de budget pour renouveler le fonds imprimé. Les difficultés financières de l’Alliance Scolaire impactent lourdement les investissements pédagogiques des petits établissements (en 2013, Eben Eza ne comptait plus que 108 élèves contre 216 en 2005 par exemple).

Concernant l’équipement informatique, le parc est limité à deux ordinateurs vieillissants. Comme pour les autres établissements, les projets du Développement de l’Ecole numérique vont permettre – nous l’espérons- d’équiper d’au moins cinq nouveaux ordinateurs le CDI (décisions du gouvernement attendues pour la fin novembre 2013).


Do Kamo
L’année 2013 a été une année bien remplie pour le CDI de Do Kamo. Le compte rendu des projets phare de l’établissement sont tous en ligne :

Daniel Collet, notre documentaliste a exposé longuement sa politique en manière d’abonnement ; après échanges avec les collègues documentalistes, il semblerait qu’une politique d’harmonisation ne soit pas à l’ordre du jour. En effet, certains préfèrent payer directement à l’éditeur leur abonnement, d’autres passer par des intermédiaires locaux. L’idéal serait d’avoir sur le Territoire ou en Métropole une seule société commercialisant tous les abonnements scolaires.

Baganda
Baganda est confronté à de nombreux problèmes matériels :

  • Peu ou pas de budget pour le renouvellement du fonds
  • Un local très, trop étroit
  • L’absence de postes informatiques

La documentaliste attend donc avec impatience l’équipement de l’année prochaine (toujours le projet de développement de l’école numérique) qui lui permettra de lancer un travail beaucoup plus intense avec les élèves concernant les recherches documentaires.
La documentaliste insiste sur le fait que les séances de CDI les plus efficaces sont celles concernant la culture générale ; elle constate que les élèves ont de graves lacunes sur la connaissance du monde les entourant – autant le monde Kanak que le monde occidental.

Cela souligne l’importance –par exemple- d’une diffusion du journal télévisé à l’internat avec l’accompagnement des adultes (journaux local et international).

Hnaizianu
En 2014, le poste de documentaliste sera renouvelé. La personne sera sûrement connue au mois de février de la rentrée.

Boaouva Kaleba
Fabrice Mathieu s’est excusé de ne pouvoir assister à notre commission. Son double enseignement EPS-CDI ne lui a pas permis de venir à Nouméa. Il est en fin de cycle EPS et en phase d’évaluations de ces élèves. Idem pour l’attestation scolaire de sécurité routière (ASSR).
Bien sûr, cela pose le problème récurrent des doubles valences, la gestion d’un CDI demandant un travail important et quasi-exclusif (politique d’achat, informatisation du fonds, etc.) Mais nos établissements en mal d’effectif ne peuvent souvent pas se permettre de recruter un documentaliste à temps plein (Dö Mwà, Eben Eza, Hnaizianu et Boaouva Kaleba).

B. Sites Internet

En 2013, tous les établissements possèdent un site Internet :

 

Les formations sur WordPress continuent en 2013.

L’objectif fixé en 2011 a donc été atteint ; il faut maintenant que les documentalistes prennent possession de cet outil. Les échanges réalisés dans les commissions nous permettent d’harmoniser nos pratiques.

L’un des chantiers prioritaires pour 2014 sera de proposer le fonds informatique des établissements en lien sur ces sites ; les deux solutions retenues seront BCDI Web (e-sidoc serait redondant par le contenu qu’il propose) ou PMB pour les établissements repartant de zéro comme Eben Eza.

C. Opération Lectures suivies pour 2014

Durant la commission disciplinaire de français, nous nous sommes aperçus que les enseignants n’avaient que très peu de connaissances en littérature de jeunesse contemporaine.

Il a été décidé que pour 2014, nous allions proposer aux élèves et à leur famille d’acquérir trois livres par niveau   (6ème, 5ème, 4ème, 3ème). Cela permettra de diffuser des ouvrages dans les familles de nos élèves.

La médiathèque de Rivière salée a été contacté pour que des ouvrages soient proposés.

Le calendrier de l’opération est le suivant :

  1. Détermination de la liste des ouvrages (12 ouvrages)
  2. Commande des ouvrages pour les enseignants et les CDI
  3. Opération d’achat des livres par les parents (il s’agit d’une commande de près de 4000 livres)
  4. Utilisation dans les cours pour les 2ème et 3ème trimestre 2014

L’achat d’un dictionnaire de poche est également recommandé par l’animation pédagogique ; trop de nos élèves se présentent en cours sans cet usuel in-dis-pen-sa-ble dans tous les cours.

Le choix de l’animation pédagogique s’est porté sur l’édition suivante :

http://www.amazon.fr/dp/232100214X

D. Dispositif des engagés civiques 2014

Le paragraphe suivant est un extrait d’un document plus complet qui sera proposé au conseil d’administration de l’ASEE des 28 et 29 novembre 2013.

Le dispositif des engagés civiques concerne les CDI de l’ASEE du fait qu’une partie importante de leur fonctionnement repose sur le fonctionnement de leurs ressources informatiques.

Dans la stratégie numérique de l’Alliance Scolaire, le problème des personnes ressources informatiques est posé. En effet, comme les établissements sont amenés à être équipés de manière importante (salle informatique, réseau sans fil, salles connectées, etc.), il faut absolument trouver une solution pour que la maintenance et la gestion au quotidien de ces ressources n’incombent pas à une seule personne (le professeur bénéficiant d’une heure de PRI sur son VS).

Une des solutions préconisées par le vice-rectorat est l’externalisation. Cette externalisation est séduisante mais a un coût qui peut rapidement devenir rédhibitoire ; surtout pour nos établissements dont la santé financière n’est pas exceptionnelle.

Ce que propose l’animation pédagogique de l’ASEE repose sur les points suivants :

  • Une harmonisation des pratiques dans les établissements
  • Un seul fournisseur pour que l’ASEE devienne un client grand compte (Sharp en l’occurrence par le fait que ses techniciens se déplacent en Brousse et aux Îles… encore une fois, ce n’est qu’une préconisation.)
  • L’appel aux engagés du service civique pour des missions de 10 mois dans nos établissements.

Le dispositif des engagés civiques est le suivant : un jeune (entre 16 et 25 ans) s’engage pour une période de 6 à 12 mois et reçoit pour cela une rémunération de 70 000 francs par mois prise en charge par l’Etat. Le temps de travail doit être d’au moins 24 heures par semaine.  L’établissement doit verser une somme de 12 000 francs supplémentaires par mois. Cette somme sera prise en charge en principe par les projets de développement de l’école numérique (partie budget de fonctionnement).

La demande d’agrément par l’ASEE est valable pour 3 ans et reconductible. Un engagé ne peut effectuer qu’un seul contrat.

Voici le profil type d’engagé civique que l’animation pédagogique aimerait recruter :

  • Un jeune passionné d’informatique ayant autant des connaissances sur le matériel que sur les logiciels (capable de démonter et remonter un ordinateur)
  • Un jeune acceptant les valeurs chrétiennes de nos établissements
  • Un jeune majeur calédonien ou métropolitain (le voyage n’est pas à la charge de l’association qui reçoit le jeune)

Etant donné que l’animation pédagogique secondaire a entamé toutes les démarches concernant le dispositif des engagés auprès du gouvernement (direction de la jeunesse et des sports), elle aimerait garder la main sur le recrutement des engagés.

En échange de leur service, les engagés doivent bénéficier de tuteurs. Nous pensons que les deux animateurs pédagogiques du secondaires pourront remplir ce rôle avec le professeur bénéficiant de l’heure de PRI accordée par le vice-rectorat.

Les premiers engagés civiques devraient voir leur mission commencer le lundi 19 mai 2014.

Cette première commission de l’année 2012 était animée par Michel Malgouzou (Animation de lettres, direction). Les documentalistes présents à cette commission étaient les suivants : Monique Wahmetu (Collège et lycée agricole Do Néva), Sabine Vincens (Collège Eben Eza), Caiö Forrest (Collège Havila); Nicole Sioremu (Collège Taremen) et Daniel Collet (Lycée Do Kamo)

l

A. PMB et BCDI

Le premier point abordé durant cette commission fut le choix du logiciel de documentation. Une réflexion menée au sein du vice-rectorat de Nouvelle-Calédonie avait sous-entendu que le choix académique d’un logiciel commun à tous les CDI du Territoire aurait pu être imposé. En fait, il apparaît que la liberté est laissé à chaque établissement du choix de son logiciel. Rappelons que l’opposition n’est pas seulement ergonomique ou fonctionnelle mais également économique. En effet, PMB (acronyme de Pour Ma Bibliothèque) est un logiciel libre alors que BCDI développé par le CRDP de Poitiers est une solution payante qui représente un investissement conséquent pour les petits établissements. En 2006, tous les établissements de l’Alliance ont été dotés de BCDI. L’informatisation des établissements est cependant inégale, allant d’une informatisation totale du fonds pour certains à une absence totale de celle-ci pour d’autres.  Le collège Havila dans l’intégration de BCDI a été le plus loin, puisque les différents modules de BCDI (BDCI net notamment) sont utilisés, le tout couplé à un abonnement aux MémoElectre qui permet de disposer des notices des livres acquis par le CDI (le coût de 200 fiches s’élève à 12 000 francs CFP).

Comme il est plus intéressant que tous les établissements disposent du même logiciel, l’Alliance Scolaire préconise que les établissements conservent BCDI comme logiciel de documentation. Autre argument envers ce logiciel payant : la difficile migration des bases de données BCDI vers le logiciel libre PMB. Les efforts de récupérations, la relecture de toutes les fiches représentent des centaines d’heures d’effort.

La DDEC a, via le vice-rectorat, mis à disposition de ses établissements secondaires des bases PMB consultables en ligne (un grand avantage étant que les bases sont sauvegardées sur des serveurs à Nouméa). Mise à disposition ne signifie pas utilisation. Ainsi, quand on clique sur la carte des établissements de la DDEC, on s’aperçoit que de nombreuses bases sont vides et n’existent que par la présence de catégories précises mais vides de contenu (http://pmb.ac-noumea.nc/prive/).

A la demande faite par le collège Havila du choix de la mise en ligne du catalogue du CDI via e-sidoc (portail complet proposé par le CRDP de Poitiers) ou la version Internet de BCDI, l’animation de lettres a conseillé de n’utiliser que la version BCDI Web. En effet, les collèges se dotant peu à peu de leur site sous WordPress, il faut éviter de doubler les outils. La solution étant la suivante : WordPress pour la gestion du site officiel de l’établissement, site comprenant un lien vers la base en ligne du CDI.

l

B. Sites Internet

Depuis le lancement du site internet de l’Alliance Scolaire (www.alliance-scolaire.nc) en 2006, trois établissements se sont dotés d’un site officiel :

Pour ces sites, l’animation de lettres a fixé les lignes directrices suivantes :

  • Une même architecture WordPress
  • Un même Thème WordPress (charte graphique)
  • Des extensions similaires
  • Un contenu base de données identiques (enseignants, projets d’établissements notamment)

Cette uniformité si elle présente quelques inconvénients (De l’uniformité naquit l’ennui) permet d’économiser les temps de formation et surtout permet aux documentalistes de pouvoir échanger et donc de transférer des savoir-faire que l’informatique par la multiplicité des logiciels, des solutions qu’elle propose empêche de partager.

Dans cette optique de choix informatiques (les TICE sont devenues une part importante des compétences des documentalistes), voici les autres choix de l’animation de lettres concernant l’intégration numérique des CDI :

  • L’utilisation de Skype pour l’échange des informations à moindre coût
  • L’utilisation de TeamViewer pour la collaboration entre les documentalistes
  • L’architecture serveur-client au sein du réseau du CDI par le biais d’une solution NAS (de préférence avec les serveurs Synology dont l’interface est conviviale et très polyvalente).
  • Le gel des postes utilisateurs par le logiciel DeepFreeze ou une solution similaire pour que les ajouts de postes ne soient pas synonymes de la multiplication des problèmes (on ne gère que son poste maître et son serveur NAS)

Interface de TeamViewer en français

Bien sûr, dans ces choix stratégiques, l’animation de lettres apporte toute ses compétences, ayant à coeur que les documentalistes mettent à dispositif de leur public un outil informatique performant dans des lieux où la fracture numérique est très importante (voir l’équipement de la Province Sud en comparaison des autres provinces concernant Internet).
l

C. Budget des CDI

Une mini-enquête auprès des établissements établira rapidement le ratio investissement par élève pour l’achat des livres et revues. En cette période de difficultés financières (les établissements souffrent des retard de paiement des forfaits d’externat au moment de la rédaction de compte rendu), il est difficile pour les documentalistes d’exiger un budget important. Toutefois, pour qu’aucun élève de l’Alliance ne soit lésé, cette petite enquête déterminera si certains établissements sont moins dotés que d’autres. Dans tous les cas, il est bon de rappeler que l’attractivité d’un CDI passe par la richesse de son fonds et de l’actualisation nécessaire de celui-ci.

Un autre point se fera sur l’état matériel des CDI. Il est à noter qu’après la réfection du CDI de Do Kamo en 2008, la création du CDI de Eben Eza en 2007, Havila vient de voir ses locaux entièrement rénovés (après une attente de 20 ans de la part de leur documentalistes (voir http://www.havila.nc/2012/03/renovation-et-agrandissement-du-cdi-de-havila/). Tout n’est donc pas négatif ; il faut constater cependant que la présence d’un documentaliste formé (certifié ou pas) dans un établissement s’accompagne souvent de l’amélioration du CDI, la légitimité de la fonction s’accompagnant de celle de leurs demandes.
l

D. Prochaine commission

La prochaine commission se déroulera en fin d’année. Nous serons invités par la médiathèque de Rivière Salée (accord de principe de Mme Boussemart). Cette commission sera sûrement précédée d’une formation WordPress qui pourra être axée autour de la création d’un nouveau site Internet (Par exemple : www.taremen.nc).